11 Septembre : le chef d’Al-Qaïda en Espagne nie connaître les auteurs

Le chef présumé d’Al-Qaïda en Espagne, le Syrien Imad Eddin Barakat Yarkas, alias "Abou Dahdah", a nié lundi tout lien avec les auteurs des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis devant la justice espagnole. Abou Dahdah a nié catégoriquement avoir connu le chef des pilotes des attaques suicides aux Etats-Unis, l’Egyptien Mohamed Atta, qui aurait réglé le 16 juillet 2001 à Tarragone (nord-est de l’Espagne) les derniers détails des attentats. "Jamais de ma vie je n’ai parlé avec Mohamed Atta, Mohamed Belfatmi ou Ramzi Bin Al Shibh", deux autres participants présumés à la réunion de Tarragone, a déclaré Abou Dahdah, au deuxième jour du procès de 24 membres présumés de la cellule espagnole d’Al-Qaïda. "Si je les connaissais, je vous assure que je le dirais", a-t-il ajouté. Abou Dahdah est accusé par la justice espagnole d’avoir aidé à organiser la réunion de Tarragone. Le procureur de l’Audience nationale de Madrid réclame contre lui plus de 60.000 ans de prison pour "assassinats terroristes par complicité active" avec les auteurs des attentats du 11 septembre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *