12ème anniversaire de la disparition de Feu SM Hassan II

Le peuple marocain commémore, ce lundi 9 Rabii II 1432 de l’Hégire, le 12ème anniversaire de la disparition de l’unificateur du pays et l’édificateur du Maroc moderne Feu SM le Roi Hassan II, que Dieu l’entoure de Son infinie miséricorde. C’est dans une ambiance de piété et de recueillement que l’ensemble du peuple marocain célèbre cette occasion pour se remémorer les innombrables acquis réalisés grâce à la sagesse, la perspicacité et la clairvoyance d’un grand Roi qui a suscité, tout au long de son règne, l’admiration et l’émerveillement de la communauté internationale. C’est aussi une occasion de rendre hommage à ce Souverain qui avait su donner à l’esprit d’abnégation, de dévouement, de sagesse et de clairvoyance leur sens le plus noble dans son action pour assurer au peuple la place qui lui revient dans le concert des Nations. Le monde entier se rappellera les émouvantes obsèques de Feu SM Hassan II. Plus de deux millions de Marocains, l’âme meurtrie et le cœur brisé, étaient sortis dans les rues de la capitale pour dire adieu à leur Roi et réitérer l’engagement de lui rester fidèles et de poursuivre, avec son digne successeur SM le Roi Mohammed VI, l’action qu’il a engagée au service de la Nation, de la paix et de la concorde internationale. Le peuple marocain vouait une grande admiration au défunt Roi. Son charisme n’avait d’égal que son courage et sa vertu d’homme de dialogue. Estimé par tous les chefs d’Etat, qui tenaient à le consulter et à solliciter ses sages conseils, Feu Hassan II a été un grand chantre de la paix, un visionnaire éclairé, un guide clairvoyant et dynamique qui n’avait de cesse d’agir pour la gloire et le bonheur de son peuple fidèle et pour enraciner la culture du dialogue, de la paix et de l’entente à travers le monde. En effet, le regretté Souverain a marqué l’histoire moderne du Maroc, faisant du développement socio-économique du Royaume son objectif prioritaire.  Il a initié de grandes réformes et conduit de grands chantiers.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *