14 pèlerins tués lors de bousculades à Mina

Quatorze personnes ont été tuées et plusieurs autres ont été blessées, mardi, lors d’un mouvement de foule au pèlerinage annuel de la Mecque à l’occasion de la fête musulmane du Sacrifice (Aïd al Adha), ont annoncé les autorités saoudiennes. L’accident s’est produit dans la matinée aux abords du pont Djamarat de Mina lorsque les pèlerins, estimés cette année au nombre de deux millions, ont conformément au rituel, lapidé un pilier censé symboliser Satan. Ce rituel est le plus dangereux de la période du pèlerinage.
Au moins 35 personnes avaient péri dans une bousculade, il y a deux ans, lors de cette cérémonie, et, en 1998, 119 autres.
Les fidèles, étroitement encadrés par des milliers de policiers munis de masques anti-poussière, ont parfois laissé percer leur exaspération contre Israël et son principal allié, les Etats-Unis.
« Aujourd’hui, l’Amérique est le diable et le principal allié des Musulmans. Les sionistes et les croisés conduits par Bush ont déclaré la guerre à l’islam », confie Abdallah, un pèlerin jordanien.
En dépit du contexte guerrier, l’imam de la grande mosquée de la Mecque, le cheikh Oussama ibn Abdallah Khaya, n’a fait aucune allusion durant son prêche aux tensions politiques dans la région.
Le Roi Fahd et le Prince héritier Abdallah ont, pour leur part, exhorté, dans leur message à l’occasion de l’Aïd, a « construire des ponts de pitié, de compassion et d’harmonie ».
Des milliers de moutons, vaches et chameaux seront sacrifiés pour marquer le sacrifice d’Abraham, et exportés vers les pays les plus nécessiteux du monde musulman.
L’Aïd el Ahda marque la fin du pèlerinage annuel de la Mecque, un devoir pour tout musulman bien portant.

• Mehrdad Balali (Reuters)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *