349 MDH pour la mise à niveau de la ville de Youssoufia

349 MDH pour la mise à niveau de la ville de Youssoufia

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a lancé, mardi 4 novembre, au centre urbain de Youssoufia, les travaux de réalisation du programme de mise à niveau de la ville de Youssoufia (2009-2012). Le montant global alloué à ce programme s’élève à 394 MDH. Le Souverain s’est enquis également du bilan de l’INDH et d’autres projets routiers et sociaux au niveau de la ville. Bénéficiant à près de 70.000 habitants, ce programme de mise à niveau couvre une superficie de 298,3 ha. Par la même occasion, des explications ont été fournies à SM le Roi sur le programme routier au niveau de la ville qui nécessite une enveloppe de 28,4 MDH et sur le projet de développement social initié par l’OCP pour un investissement de 770 MDH. Il s’agit de projets socioculturels, sportifs et socioéconomiques. Concernant les projets socioculturels, la ville connaîtra la réalisation d’un complexe socioculturel au quartier Annahda, qui sera construit sur une superficie de 6 ha avec une enveloppe de 15 MDH, de foyers de jeunes et foyers féminins au quartier Boukraa (1 ha pour un coût de 10 MDH), d’un complexe sociooéducatif au quartier Mohammadi (0,4 ha – 5 MDH), d’un collège IPSE (Institut de promotion socio-éducative) qui sera édifié au quartier Mohammadi sur une superficie de 1ha pour un coût de 15 MDH et un club OCP (10 ha – 50 MDH) destiné au personnel de l’OCP en activité ou à la retraite.

Pour ce qui est des projets sportifs, ils portent sur la restructuration du complexe sportif de Dakhla, édifié sur une superficie de 5 ha pour un coût de 30 MDH, un complexe sportif au quartier Takaddoum (1 ha – 15 MDH), d’un aéroclub (44 ha – 120 MDH). Les projets socioéconomiques portent quant à eux sur la construction de la zone résidentielle Al Fath (7 ha – 500 MDH), d’une zone d’activités économiques au quartier Al Amal (8 ha – 10 MDH). Le Souverain a également suivi des explications sur le bilan de l’INDH pour la période 2006-2008. Durant cette période, la ville a bénéficié de fonds de l’ordre de 18,445 MDH, auxquels l’INDH a participé à hauteur de 12,53 MDH, soit 68 % du montant total.SM le Roi MohammedVI a procédé, par ailleurs, au lancement des travaux d’un projet de production d’un complément alimentaire pour le bétail jusque là importé, et qui nécessite un coût de 225 MDH. À cette occasion, des explications ont été fournies au Souverain sur ce projet dont la capacité de production est de 300.000 tonnes/an, visant à couvrir les besoins du marché marocain (10%). Ce projet contribue également à la stratégie «Maroc Vert» en mettant à la disposition des éleveurs marocains un produit de bonne qualité nutritionnelle à un prix fortement compétitif et à diversifier le portefeuille produits de l’Office chérifien des phosphates (OCP) pour minimiser le risque marché. Par la même occasion, le Souverain a suivi des explications sur deux nouvelles unités de production d’acide sulfurique, d’un coût de 1,65 milliard DH, qui viendront remplacer 5 anciennes unités beaucoup moins performantes et totalement amorties. Le volume d’énergie produite couvrira l’ensemble des besoins de la plate-forme chimique de Safi et servira en partie à alimenter une nouvelle unité de dessalement d’eau de mer qui nécessite une enveloppe de 650 MDH. Pour rendre Safi plus propre et plus verte, le Groupe OCP met en œuvre une nouvelle configuration industrielle de ses activités, qui élimine toute forme de rejet à Safi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *