4 à 8 ans de prison pour les membres de la cellule «Al Mourabitoun Al Jodod»

La Chambre criminelle (1er degré) chargée des affaires de terrorisme près l’annexe de la Cour d’appel à Salé a prononcé des peines allant de 4 à 8 ans de prison ferme à l’encontre des membres de la cellule terroriste «Al Mourabitoun Al Jodod». Abdellah Manfaa, le principal accusé, et Ali Idbouhayek ont écopé de 8 ans de prison ferme chacun pour «constitution de bande criminelle en vue de préparer et de commettre des actes terroristes dans le cadre d’un projet collectif visant à porter gravement atteinte à l’ordre public, incitation au terrorisme, réunions publiques sans déclaration préalable, et appartenance à une association non autorisée».  Le tribunal a également condamné les six autres membres de la cellule à 4 ans de prison ferme.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *