Mme Nouzha Chekrouni, ministre déléguée chargée des marocains résidents à l’étranger, a insisté sur la responsabilité des imams et cadres des associations islamiques de Belgique d’expliquer aux jeunes musulmans le message tolérant et modéré de l’Islam. Cette mission est devenue aujourd’hui plus urgente et décisive dans le contexte des dérives qui menacent la lecture correcte de l’islam, a-t-elle souligné lors d’une rencontre, tenue samedi soir à Bruxelles, avec les imams et responsables de plusieurs mosquées de Belgique. Le Maroc, a expliqué Mme Chekrouni, est fier du rôle constructif de ses fils qui se chargent de l’éducation religieuse des enfants de la communauté marocaine sur la base des valeurs de tolérance, de dialogue et de cohabitation qui constituent le fondement même de la religion islamique. Profondément enracinées dans la culture marocaine, ces valeurs ont pourtant été la cible des attentats du 16 mai dernier à Casablanca, a poursuivi la ministre, soulignant que le terrorisme n’a cependant fait que renforcer la détermination des marocains à défendre leurs valeurs de tolérance sous l’égide d’Amir Al Mouminine, SM le Roi Mohammed VI. Mme Chekrouni a également indiqué que le Maroc a besoin de tous ses enfants pour continuer l’oeuvre de consolidation de la démocratie et d’édification économique et sociale, soulignant que le Royaume s’apprête à accueillir cette année ses enfants de l’immigration avec la même chaleur que par le passé.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *