48ème anniverssaire de la disparition de feu SM Mohammed V : Commémoration du décès du libérateur de la nation

48ème anniverssaire de la disparition de feu SM Mohammed V : Commémoration du décès du libérateur de la nation

Sa Majesté le Roi MohammedVI, Amir Al Mouminine, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid et de SA le Prince Moulay Ismail, s’est recueilli, dimanche soir, sur la tombe de feu SM MohammedV en commémoration du 48ème anniversaire de sa disparition survenue le 10ème jour du Ramadan de l’année 1380 de l’hégire (26 février 1961).
Le héros de l’indépendance, s’était éteint alors qu’il venait, à peine quelques années plus tôt, d’affranchir la patrie du joug du colonialisme.
Le défunt Souverain avait consacré toute sa vie à la lutte pour la libération du pays du colonialisme, consentant tous les sacrifices, y compris l’exil auquel il avait été forcé en compagnie de la famille royale par les autorités coloniales.
Feu SM Mohammed V n’a ménagé aucun effort pour redonner au pays sa liberté et dès son indépendance, le projet d’édification a entamé son chemin vers la concrétisation. Pour le Souverain défunt, qui s’y s’était personnellement engagé, il s’agissait de «Grand Jihad», dont les piliers restent la démocratie et le développement basé sur un vaste programme d’actions pour assurer l’indépendance économique du Royaume. Le Maroc s’était  résolument tourné vers l’avenir.
Nationaliste corps et âme, feu SM Mohammed V était aussi un leader africain. Pour les peuples du continent, il était devenu l’exemple  d’un combat, leur combat contre le colonialisme et le racisme, pour l’unité, l’indépendance et la consolidation de la paix dans le monde. Connu pour sa sagesse et sa clairvoyance, le Souverain défunt est, pour l’ensemble des Marocains, un symbole de la persévérance pour la liberté. De son combat, les Marocains s’en souviennent tous de ses principes contenus dans le discours historique du Souverain à Tanger.
Si le Maroc a retrouvé sa souveraineté, c’est en raison de la lutte acharnée de feu SM Mohammed V, sur la scène internationale, mais aussi du mouvement nationaliste que considéraient les forces coloniales comme un défi et une menace constante.
Après avoir mis en place le chantier du développement économique et social, aujourd’hui, SM le Roi Mohammed VI, digne successeur de Feu SM Hassan II, a poursuivi cet engagement en jetant les bases d’une économie moderne et compétitive, de modernisation du Royaume et de consécration des valeurs de démocratie et de citoyenneté.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *