A.Youssoufi : Sanctions «alourdies» et procédures «allégées»

Le Premier ministre, Abderrahmane Youssoufi, a affirmé que les sanctions seront « alourdies » et les procédures « allégées » lors des prochaines élections législatives au Maroc, annoncées pour septembre 2002. «Nous allons alourdir les sanctions et alléger les procédures» pour garantir la transparence de cette consultation, a dit M. Youssoufi, dans un entretien publié jeudi par l’hebdomadaire français «l’express».
«Je pense que si la société civile marocaine se mobilise, elle peut constituer une force de contrôle appréciable» lors des prochaines élections, a-t-il expliqué.
Dans un autre registre, le Premier ministre a réitéré sa prédilection pour le scrutin de liste à la proportionnelle au cours des élections législatives, ce qui, selon lui, constituera «un choc psychologique pour Les Marocains de découvrir qu’ils peuvent voter d’une autre façon». afin de faire face au «désenchantement» des citoyens à l’égard des élections, M. Youssoufi a dit privilégier «les programmes et les idées», au lieu de voter «en fonction du notable ou du manipulateur du coin». au sujet de la «lenteur» des réformes entreprises par le gouvernement, le premier ministre a indiqué que depuis quatre ans, il «cherche le consensus, la majorité confortable» de manière à ce que «les choses se passent, sans drame, sans clash».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *