Abus de la garde civile envers les immigrés marocains à Almeria

Le Syndicat des ouvriers agricoles (SOC) a dénoncé des abus commis par des membres de la Garde Civile (gendarmerie) envers des immigrés marocains dans la région d’Almeria, dans l’est de l’Espagne, rapporte dimanche la presse locale. Le syndicat espagnol, se basant sur le témoignage d’un grand nombre de Marocains résidant dans la région, a rendu public des dizaines de plaintes des victimes de ces abus, dénonçant une «attitude xénophobe» de la police envers les Marocains. Plusieurs ressortissants marocains, en majorité des travailleurs agricoles temporaires, assurent que les membres de la Garde Civile ont l’habitude de leur soutirer de l’argent lors des contrôles d’identité et de violer leurs domiciles dans les fermes où ils résident dans la localité de Nijar. Trois victimes qui ont dénoncé ces abus sont actuellement poursuivies par un tribunal d’Almeria pour une présumée agression de deux Gardes Civils. Les mis en cause ont expliqué devant le juge que les deux agents ont arrêté un groupe de journaliers agricoles marocains pour contrôle d’identité dans la région de Nijar et ont saisi leurs portefeuilles avant de les jeter par terre en gardant l’argent qui s’y trouvait.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *