Achâari enterre la Koutla

Bonne prestation de Mohamed Achâari, mardi 26 octobre, lors de l’émission Hiwar sur la première chaîne. Le ministre USFP de la Culture, qui s’est exprimé sur la mise en oeuvre encore problématique du statut de l’artiste devant un parterre d’invités issus du monde de l’art et de la politique, s’est distingué surtout par son franc-parler en matière politique.
L’interviewé, la voix sereine et le ton juste, a reconnu que l’USFP a commis des erreurs, invitant les partis marocains à faire leur auto-critique et à redéfinir leur identité à la lumière des changements qu’a connus le paysage national. M. Achâari a par ailleurs enterré sans le dire la Koutla en direct, précisant que cet ensemble, tel qu’il a été constitué, a joué le rôle stratégique qui était le sien dans une période déterminée de l’Histoire du pays, notamment en ce qui concerne la révision de la Constitution acquise en 1996. Cependant, M. Achâari a appelé les formations politiques, dans le cadre d’une clarification de leur positionnement, à nouer des alliances avant les élections et non pas après, comme cela se fait habituellement au Maroc, c’est-à-dire au moment de la formation du gouvernement. “ Les alliances doivent figurer dans le programme des partis politiques“, a-t-il ajouté.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *