Activités royales : Agadir se dote de deux centres socioprofessionnels

Activités royales : Agadir se dote de deux centres socioprofessionnels

Deux centres socioprofessionnels viennent d’enrichir l’infrastructure dédiée aux activités sociales et de formation à Agadir. Un centre socio-éducatif pour jeunes a ainsi ouvert ses portes à Bensargaou et un centre de formation verra le jour prochainement. Ainsi, SM le Roi s’est enquis, au quartier Al Wifaq à Bensargaou, dans la ville d’Agadir, des services rendus par le Centre socio-éducatif pour jeunes. Ce centre vise le développement des activités éducatives et culturelles pour faciliter l’insertion des jeunes des milieux défavorisés. L’édifice est composé de plusieurs espaces culturels et éducatifs en plus d’espaces de gestion dont un espace d’accueil, une salle multimédia, une salle d’arts plastiques, un hall d’exposition, une bibliothèque et une salle de lecture. Cette structure dédiée aux jeunes comprend aussi une salle de soutien scolaire, une salle de jeux éducatifs, une salle polyvalente acoustique équipée en matériel de sonorisation et d’effets de lumière  et dédiée aux activités de théâtre, musique, conférences.
Un bureau, un terrain de sport (basket et mini-foot), une buvette et un espace vert font également partie de cette infrastructure. Le Centre socio-éducatif a été réalisé par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité pour un coût de 3,7 millions DH. Il sera géré dans le cadre d’un partenariat avec le département de la jeunesse, la commune urbaine d’Agadir et le conseil des associations du centre constitué notamment du Club Al Ahram d’échecs, de l’Association Assadaka, Attadamoune et Tanmia et de l’Association Orchestre régional d’Agadir. Le Centre socio-éducatif de Bensargaou a été réalisé avec la contribution de la société Ciments du Maroc.
À cette occasion, SM le Roi a remis à Mohamed Chaibi, président de l’entreprise partenaire de la Fondation, une plaque commémorant cet événement.
SM le Roi a par la suite posé la première pierre pour la construction d’un Centre de formation professionnelle mixte. L’institution s’inscrit dans le cadre de l’accord de partenariat entre la Fondation Mohammed V pour la solidarité et l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT).
Cet accord de partenariat vise, rappelons-le, la construction de dix centres à travers le Royaume (dont deux sont déjà opérationnels à Settat et Tanger). Ils seront dédiés à la formation et la qualification des handicapés dans des milieux mixtes et dans des métiers spécifiques aux régions abritant ces centres.
Il est à noter, en outre, que cet accord prévoit un budget de réalisation de 108 millions DH répartis à parts égales entre la Fondation et l’OFPPT.
Le Centre de formation professionnelle mixte d’Agadir permettra la formation de jeunes handicapés déscolarisés ou diplômés à la recherche d’emploi et le développement des compétences recherchées pour le marché de l’emploi local. Il contribuera également à la lutte contre l’exclusion des personnes handicapées.
Le centre, qui sera réalisé sur un terrain de 3773 m2 dont 1542 m2 couvertes, disposera d’une administration et d’un espace d’accueil en plus d’ateliers de formation dans plusieurs filières. Différentes formations y seront dispensées dont notamment la qualifiante en bijouterie, en informatique bureautique, en création assistée par ordinateur (infographie), dans la réparation des équipements électroménagers et la coiffure.Le coût prévisionnel de réalisation du centre s’élève à 5,5 millions DH dont 4 millions DH pour la construction qui sera prise en charge par la Fondation Mohammed V pour la solidarité et 1,5 million DH pour l’équipement qui sera assuré par l’OFPPT. Par ailleurs, l’Office prendra en charge l’encadrement du centre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *