Activités royales : Lancement du programme de résorption des bidonvilles à Al Hoceïma

Activités royales : Lancement du programme de résorption des bidonvilles à Al Hoceïma

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a donné, lundi, le coup d’envoi des travaux de réalisation du programme de lutte contre les bidonvilles à Al Hoceïma pour un investissement de 75,80 millions DH. Ce programme qui s’étale sur la période 2008-2010, vise la construction de 326 logements, dont 166 au cours de la première tranche (41,52 millions DH). Cette réalisation, qui sera dotée de différents services économiques et sociaux ainsi que d’autres infrastructures, bénéficiera aux ménages installés dans les quartiers Tourismo et Roumain et dans la caserne militaire. Le Souverain a aussi suivi des explications sur la première tranche de ce programme qui consiste en la réalisation de 186 unités, dont 127 pour le recasement et 24 pour le commerce.
Par ailleurs, le Souverain a donné le coup d’envoi de la mise en service du projet d’interception et de relevage des eaux usées à Al Hoceïma. Ce projet, qui a nécessité des investissements de l’ordre de 15 millions DH, a concerné la réalisation de 6 stations de relevage, dont la mise en service a permis de dépolluer les plages de Cala Bonita et de Sabadilla, ainsi que le bassin du port. Ces réalisations ont un impact considérable sur la qualité des eaux de baignade du fait que les rejets des eaux usées qui arrivaient sur le littoral sont désormais acheminés vers la station d’épuration d’Al Hoceïma. Ce projet vient compléter le programme d’assainissement liquide de la ville réalisée par l’Office national de l’eau potable (ONEP) pour un coût global de 70 millions DH et qui a concerné l’extension et la réhabilitation du réseau des eaux usées et des eaux pluviales sur 54 km, ainsi que la réalisation de 3.740 branchements au réseau d’assainissement. Des explications ont été données à SM le Roi sur le programme de protection de la ville d’Al Hoceïma contre les crues et qui sera réalisé dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) avec un montant de 10 millions DH. Ce projet consiste en la pose d’une canalisation d’une longueur de 115 mètres et la construction d’un mur de protection de 160 m et un canal d’évacuation des eaux pluviales, ainsi que le pavage et l’aménagement des allées. Dans le même cadre, le secrétariat d’Etat chargé de l’Eau, l’Agence du bassin hydraulique de Loukkos et le conseil municipal veillent à la réalisation d’un projet similaire de protection de la zone touristique Cala Bonita contre les inondations et son aménagement avec un coût de 20 millions DH. Le Souverain s’est également enquis du projet d’aménagement d’une décharge publique contrôlée d’un montant de 47,5 millions DH qui profitera aux communes d’Al Hoceïma, Beni Bouayach, Imzouren et Ait Youssef Ouali. Améliorer l’opération de collecte des déchets solides, organiser l’opération, son transport vers la décharge contrôlée des déchets et le traitement des déchets solides par l’aménagement d’une décharge contrôlée qui respecte le cahier des charges environnemental sont autant d’objectifs visés par cette opération.
L’exploitation de cette décharge et la collecte des ordures ainsi que le nettoiement de la ville seront assurés par le groupe français Segedema Pizzorno pour une durée de 15 ans, dans le cadre d’une concession accordée par le groupement communal Ghiss Nekkor. Ce projet a permis la fermeture définitive de l’ancienne décharge Sidi Abid, l’élimination de la pollution des plages avoisinantes, l’ouverture d’une nouvelle zone d’urbanisation et la promotion du tourisme dans la province.
SM le Roi a également procédé, lundi à Al Hoceïma, à la pose de la première pierre pour la construction d’une nouvelle gare routière, avec un investissement de 29 millions DH. Ce projet, qui sera fin prêt en juin 2009, permettra de décongestionner le trafic de transport à l’intérieur d’Al Hoceïma, revaloriser les places importantes situées à l’intérieur de la ville (Rif et Al Moujahidine) qui constituent le cœur de l’ancienne ville d’Al Hoceïma et remplacer l’actuelle gare par des allées piétonnes qui serviront d’espace de promenade pour la population.
D’une superficie totale de 10.000 m2, dont 2.700 m2 couverts, cette infrastructure permettra également de résoudre les problèmes de stationnement des autocars et des grands taxis.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *