Activités royales : Le MCA plébiscite la politique marocaine de développement

Activités royales : Le MCA plébiscite la politique marocaine de développement

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé, le vendredi 31 août au Palais Royal de Tétouan, la cérémonie de signature d’un accord entre le Maroc et les Etats-Unis, au titre du programme Millénium Challenge Account (MCA). Au terme de cet accord, le Millenium Challenge Account accorde au Maroc une aide de 697,5 millions de dollars, étalée sur une durée de cinq ans. Il s’agit du plus gros montant jamais octroyé par cette institution gouvernementale américaine.
Cette assistance vise à stimuler la croissance économique à travers l’augmentation de la productivité et l’amélioration des opportunités d’emploi dans les secteurs à fort potentiel.
Le président-directeur général du Millenium Challenge Corporation (MCC), John Danilovich, a souligné l’engagement du Maroc dans un processus de réformes, de libéralisation et de modernisation pour «stimuler la croissance économique et partant favoriser la création d’opportunités d’emplois».
M. Danilovich, qui s’exprimait lors d’un point de presse consacré à la présentation des axes du «Contrat du défi du Millénaire», s’est dit convaincu que ce contrat aurait des résultats tangibles et bénéfiques pour les Marocains.
Ce programme comporte cinq projets de développement ayant trait à l’amélioration de la productivité agricole, à la mise à niveau de la pêche artisanale, au développement de l’artisanat, outre le soutien à l’entreprise, aux activités génératrices de revenus et au microcrédit, et l’appui aux programmes de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH). Il s’agit de financer, sur une période de cinq ans, des projets d’investissement dans les secteurs de l’arboriculture (300,9 millions de dollars), de la pêche artisanale (116,17 millions de dollars), de l’artisanat dans la ville de Fès (111,78 millions de dollars), des services financiers (46,2 millions de dollars) et du soutien à l’entreprise (33,85 millions de dollars).
Ces investissements devraient bénéficier directement à 600.000 familles et permettront d’augmenter le PIB du Maroc d’environ 118 millions de dollars annuellement, selon des estimations du MCC.
Le Premier ministre, Driss Jettou, a pour sa part  indiqué que cet accord permettra une hausse de 1,1 % du taux de croissance économique et une réduction de 20 % du taux de pauvreté dans les zones ciblées à l’horizon 2012.
«Ce programme est de nature à promouvoir les efforts visant à stimuler l’économie locale selon une approche intégrée, basée sur la valorisation des potentialités des zones ciblées et le renforcement des mesures de lutte contre la pauvreté», a précisé M. Jettou dans une allocution lue devant SM le Roi.
De son côté, le ministre des Finances et de la privatisation, Fathallah Oualalou, a fait savoir que cet accord a été le fruit de concertations avec tous les intervenants, y compris les professionnels, les représentants de la société civile et les bénéficiaires, notant que le choix du Maroc pour bénéficier du programme du MCC est une reconnaissance des réalisations accomplies par le Royaume en matière des réformes politiques, économiques, sociales et culturelles.
Rappelons que le Maroc a été déclaré éligible au financement du MCC en 2005 à l’issue d’une sélection où le dernier mot revient aux performances en matière de bonne gouvernance, d’investissement dans l’élément humain et de liberté économique. Depuis, il a présenté et défendu un programme ambitieux qui a été accepté à la fin par les responsables du MCC. Un établissement public, dénommé « Agence du Partenariat pour le Progrès », sera mis en place pour assurer la supervision et la coordination de la mise en œuvre de ce Programme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *