Activités royales : Le tramway entre Rabat et Salé coûtera 3,2 milliards DH

Activités royales : Le tramway entre Rabat et Salé coûtera 3,2 milliards DH

Le Souverain a donné, dimanche à Rabat, le coup d’envoi des travaux de construction du nouveau pont Moulay El Hassan sur l’oued Bouregreg. Cet ouvrage de 1.215 mètres de longueur et de 12,8 mètres de hauteur vise à fluidifier le trafic routier par la construction de deux triples voies, outre une plate-forme du tramway, qui reliera les villes de Rabat et Salé, et un passage sécurisé pour les piétons. Ce nouveau pont permettra de faciliter l’accès des bateaux aux marinas du projet Amwaj et la navigabilité du fleuve Bouregreg jusqu’aux limites du pont ONCF en amont. Ce pont vise également à décongestionner le trafic routier et celui des poids lourds. La réalisation de cette infrastructure de transport nécessitera 67.000 m3 de bétons, 140.000 m2 de coffrages, 9.500 tonnes d’acier et des fondations profondes de 30 à 40 mètres. Le nouveau pont Moulay El Hassan fait partie des projets de la première séquence du grand projet d’aménagement de la vallée de Bouregreg, dit «Bab Al Bahr» qui porte également sur la construction d’un tunnel sous la qasbah des Oudayas et la mise en service du tramway Rabat-Salé. Bab Al Bahr, dont les travaux d’infrastructures sont terminés, comprendra une cité des arts et métiers sur la rive de Salé, avec des espaces de promenade et de divertissement, des jardins de part et d’autre du fleuve et un quartier d’affaires. Le site sera également agrémenté par des établissements touristiques et commerciaux. Outre « Bab Al Bahr», ce projet comprend également plusieurs séquences dont  «Amwaj» qui s’étend du pont Moulay Hassan au pont ONCF,  «Kasabat Abi Raqraq», entre le pont ONCF et la rocade autoroutière. A ceci s’ajoute  «Sahrij Al Oued », qui va de l’amont du pont Mohammed V à la rocade, «El Menzah Al Kabir», le plateau qui domine la vallée de Bouregreg au sud et «Bouhayrat As Souhoul», la partie de la vallée qui donne sur le lac du barrage Sidi Mohamed Ben Abdallah. Depuis le lancement officiel du projet par le Souverain en janvier 2006, les travaux d’aménagement ont pris un tournant décisif sur la voie de la concrétisation de ce projet ambitieux avec le lancement de l’aménagement des deux premières séquences, dont l’investissement global est estimé à quelque 3,75 milliards de dollars.
Par la suite, le Souverain a donné, à Salé, le coup d’envoi des travaux de mise en place de la plate-forme du tramway Rabat-Salé. Le coût de réalisation de ce projet est de l’ordre de 3,2 milliards de dirhams. Il porte sur la réalisation de deux lignes d’un tracé total de 19,5 km, avec un tronc commun de 2,9 km sur le pont Moulay El Hassan et 32 stations. La première ligne (11,7 km) s’étend de Hay Karima à Salé au quartier de l’Agdal via le centre de la capitale. La deuxième ligne (7,8 km) va desservir les quartiers denses de Rabat, l’Océan et Yaacoub Al Mansour, et le quartier Bettana à Salé. Le matériel roulant de ce tramway, dont la mise en service est prévue pour l’été 2010, est composé de 22 rames de 60 m d’une capacité de 560 passagers par rame. Il est prévu dans le cadre de ce projet la construction d’un centre de maintenance, au terminus nord de la ligne 1 à Hay Karima à Salé, destiné à assurer les opérations d’entretien et de remisage du parc de matériel roulant et des installations fixes. Le tramway Rabat-Salé qui bénéficiera à une population estimée à 400.000 personnes est destiné à renforcer et à améliorer le dispositif des transports collectifs urbains à Rabat et à Salé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *