Activités royales : Un programme de réhabilitation pour Meknès

Sa Majesté le Roi Mohammed VI s’est enquis, samedi à Meknès, du programme de réhabilitation de l’ancienne médina et du plan de requalification de la ville, dotés d’une enveloppe budgétaire globale de près de 300 millions DH.
Etalé sur la période 2007-2010, ce programme mobilisant des fonds de 48 millions  DH, s’inscrit dans le cadre de la politique du ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement de l’espace. Il prévoit la restauration des habitations menaçant ruine et certains monuments historiques à Bab Jdid, Bab Rais et Kasr El Madrassa. Il fait partie d’un plan global pour la requalification de la ville de Meknès d’un coût global de près de 250 millions DH, financés dans le cadre d’un partenariat entre le Fonds d’équipement communal et la Commune urbaine de Meknès. Par ailleurs, le Souverain a inauguré vendredi un complexe culturel et administratif relevant du ministère des Habous et des Affaires islamiques, réalisé avec un coût global de 94,746 millions de dirhams. Ce centre comprend une bibliothèque spécialisée, une médiathèque pour jeunes, un atelier pour enfants, ainsi que des salles d’informatique et des salles de conférences et de réunions. Les travaux de construction de cet édifice ont nécessité des investissements de 62 millions DH, tandis que la mise en place des équipements a mobilisé 18,110 millions DH. Une enveloppe de 10 millions DH a été consacrée à l’acquisition du fonds documentaire et 4,636 millions DH au financement des études de projet. Les chercheurs et le public auront l’opportunité de se procurer, dans la bibliothèque du centre, un grand nombre de documents concernant les conférences, les colloques, les encyclopédies scientifiques, l’iconographie et les programmes culturels. Ce même jeudi, le Souverain a inauguré l’Institut des arts traditionnels de Meknès, réalisé avec un coût global de 4,5 millions de dirhams financés dans le cadre d’un partenariat entre le Fonds de l’initiative nationale pour le développement humain (INDH), le secrétariat d’Etat chargé de l’Artisanat et le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle. L’Institut comprend huit salles de cours, des ateliers de menuiserie d’art, de céramique, de ferronnerie d’art, de tissage, de confection traditionnelle et de cuir, un amphithéâtre, une salle multimédias, des terrains de sport et des espaces verts. Ce nouvel établissement de formation permettra d’accueillir annuellement 300 artisans et professionnels des arts traditionnels, d’améliorer les revenus de cette catégorie et de favoriser la promotion socio-économique des métiers d’artisanat et le rayonnement culturel et touristique de ce créneau à l’échelle régionale. Le Souverain a procédé aussi à l’inauguration d’un complexe sportif universitaire à l’Université Moulay Ismaïl à Meknès, réalisé dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain avec un coût total de 14 millions de dirhams. Cette nouvelle structure universitaire, qui vient renforcer l’accès des étudiants aux infrastructures et équipements socio-éducatifs de base, est dotée d’une salle de sport, des terrains de football, de handball, de basket-ball et de volley-ball. Le complexe est financé dans le cadre d’un partenariat entre le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement Supérieur, de la Formation des cadres et de la recherche scientifique et l’Initiative nationale pour le développement humain.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *