ADMEA : pour la protection des droits des travailleurs migrants

L’Association des Marocains victimes d’expulsion arbitraire d’Algérie (ADMEA) s’est félicitée des recommandations du Comité international de protection des droits des travailleurs migrants en faveur de cette catégorie, estimant qu’elles constituent un acquis historique servant ses objectifs légitimes. L’association a salué les observations dudit comité relatives au rapport présenté par le représentant de l’Algérie sur le cadre juridique de protection des travailleurs migrants, notamment le caractère illégal de l’article 42 de la loi de finances algérienne de 2010.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *