Affaire Aïn Chock : l’IGF avait sonné l’alarme, il y a trois ans

L’affaire de l’Association islamique de bienfaisance de Aïn Chock a été prise en charge par le juge d’instruction près la Cour d’appel de Casablanca, Jamal Serhane. De source informée, on apprend que Me Serhane a inclu dans le dossier de l’affaire, le rapport d’audit établi par les enquêteurs de l’Inspection générale des Finances (IGF) sur ladite association. L’audit, qui a été réalisé, il y a près de trois ans, avait alors révélé des anomalies, des irrégularités et des dysfonctionnements dans la gestion de l’association de Aïn Chock. Selon la même source, le rapport d’audit avait été remis aux autorités compétentes en janvier 2003, qui, apparemment, n’ont pas jugé utile de donner une suite juridiciaire à l’affaire.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *