Affaire « Aujourd’hui Le Maroc »: verdict le 30 mars

La cour d’appel de Casablanca rendra son verdict le 30 mars dans le procès en diffamation intenté par le journaliste espagnol Ignacio Cembrero du quotidien « El Pais », contre des journalistes de la publication « Aujourd’hui Le Maroc ».
Cette décision a été prise mardi après que la Cour ait achevé l’audition des plaidoiries de la défense des journalistes marocains qui a sollicité l’acquittement de ses clients, et écouté la réponse de la défense du plaignant.
La défense des journalistes Khalil Hachimi Idrissi, directeur du quotidien « Aujourd’hui Le Maroc », Omar Dahbi et Abdallah Chankou a indiqué, dans ses plaidoiries, que la reconnaissance par Cembrero de ce qu’il a écrit en tant que correspondant du journal espagnol sus-cité, confirme la véracité de ce qu’a publié « Aujourd’hui Le Maroc », ce qui rend sans objet l’accusation de diffamation.
La défense a fourni pour preuves de ces aveux la réponse apportée par le journaliste espagnol en réaction aux compte rendus sur le procès, publiés par le journal « Assabah », les 4 et 8 mars, précisant que ces aveux se révèlent à travers le fait que le plaignant « n’a jamais déclaré devant la cour que le journal El Pais considère l’îlot Leïla comme marocain », ni « démenti être l’auteur d’articles sur la soi-disant “révolution des officiers libres »”. La défense a soutenu que ces articles constituent une atteinte au moral des Forces Armés Royales, ajoutant qu’elle n’a pas demandé aux journalistes de révéler leurs sources, car cela est contraire à la déontologie de la profession. La défense a demandé que ces aveux soient joints au dossier de l’affaire du fait qu’ils émanent de Cembrero lui-même, sachant qu’en cas de doute, la cour peut convoquer le directeur du journal « Assabah » pour vérifier leur véracité.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *