Affaire Maddie : Elle ressemble à Maddie, mais s’appelle Bouchra

Affaire Maddie : Elle ressemble à Maddie, mais s’appelle Bouchra

Nouvelle fausse piste. La photo d’une petite fille blonde prise au Maroc par une touriste espagnole n’est pas celle de Madeleine Mc Cann, disparue depuis près de cinq mois. Selon un photographe de l’AFP qui a rencontré mercredi l’enfant et sa famille, il s’agirait en fait d’une petite marocaine vivant avec ses parents à Zinat, un village situé au nord du Maroc. La fillette du nom de Bouchra Benaïssa est née le 24 octobre 2004 à Zinat Les parents, Ahmed Ben Mohamed Benaïssa et Hafida Achkar , ont produit l’acte de naissance de leur fille et des papiers administratifs prouvant leurs identités. La photo montre une petite fille blonde sur le dos d’une femme marocaine en habit traditionnel. Selon des membres de la famille, Bouchra serait en fait sur le dos de sa mère Hafida en compagnie de son père et de sa tante. Alors que la parution de la photo a suscité une agitation médiatique, les médias britanniques ont reconnu qu’il s’agissait d’une fausse alerte.
La photo avait été prise le 31 août à Zinat par une touriste espagnole du nom de Clara Torres. C’est seulement après avoir appris par la presse que deux témoins avaient affirmé avoir vu la petite Madeleine au Maroc que Mme Torres a montré lundi le cliché à la police. Dès mercredi matin, la photo a été publiée à la Une de la majorité des journaux britanniques soulignant que le cliché représentait le quatrième témoignage évoquant la présence de la petite Maddie au Maroc et qu’Interpol avait pris au sérieux ce cliché.
Cette photo avait relancé l’espoir chez les McCann et la majorité des Britanniques de retrouver Maddie vivante et non morte comme le soupçonne la politique portugaise.
Kate et Gerry McCann qui ont quitté le Portugal le 9 septembre pour regagner leur maison en Angleterre avaient été soupçonnés d’homicide involontaire et de dissimulation de cadavre et ce après  la découverte en août de traces de sang et de fluides biologiques dans l’appartement et le véhicule qu’ils avaient loués. Mais le chef de la police portugaise, Alipio Ribeiro avait déclaré que les analyses pratiquées sur ces traces n’étaient pas concluantes. Les parents de la petite Maddie n’ont jamais cessé de clamer leur innocence. Depuis peu, ils se disaient «encouragés» par l’aveu de la police portugaise reconnaissant n’avoir aucun élément nouveau justifiant un nouvel interrogatoire. Mercredi, la porte -parole des McCann, Clarence Mitchell a déclaré que  «la recherche de Madeleine continuera et j’en appelle à chacun à renouveler son effort pour assurer son retour saine et sauve».
Madeleine, quatre ans, a disparu le 3 mai dernier. Les parents avaient laissé la fillette en compagnie de son frère et de sa soeur, des jumeaux âgés de deux ans, seuls dans leur chambre d’hôtel, pour se rendre dans un restaurant à l’intérieur du complexe hôtelier à Praia da Luz, dans la région de l’Algarve, au sud du Portugal.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *