Aggravation du déficit commercial de 27,1%

Les transactions commerciales du Maroc avec l’étranger se sont soldées, au terme des huit premiers mois de l’année en cours, par un  déficit estimé par l’Office des changes à quelque 58 milliards de dirhams, soit  27,1 % de plus que le niveau enregistré une année auparavant. L’Office des changes explique cette aggravation du déficit commercial par l’importance des importations qui ont atteint à fin août dernier 115,73 milliards DH (+11,4 %), devant des exportations en baisse de 0,9% (57,68 milliards DH contre 58,22 milliards DH). Suite à cette évolution, le taux de couverture des importations par les exportations est passé de 56% à 49,8 %, perdant ainsi 6,2 points, précise  l’Office qui vient de publier les indicateurs mensuels des échanges extérieurs  du Maroc durant la période janvier-août 2005. La hausse des importations est à attribuer tant aux acquisitions du pétrole brut (14,38 milliards DH, soit +55,1 %), qu’aux achats hors pétrole, qui ont  avancé de 7,1 % pour atteindre 101,34 milliards DH. Les achats d’huile brute de pétrole ont intervenu pour 43,2% dans  l’accroissement global des importations, explique l’Office, ajoutant que les  acquisitions des produits énergétiques en général ont atteint environ 23,28  milliards DH, en hausse de 43 %, alors que les demi-produits et les produits  finis de consommation ont progressé respectivement de 12,2 % et de 4,6 %.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *