Al Mostapha Sahel : « L’urgence est derrière nous »

« La situation sanitaire et alimentaire est totalement maîtrisée, après une semaine de travail, l’urgence est derrière nous », selon le ministre de l’Intérieur, Al Mostapha Sahel. « Les besoins alimentaires d’Al Hoceïma et de la région sont remplis pour plusieurs semaines », ajoute le ministre dans un entretien accordé mercredi à l’agence Associated Press (AP).
« Nous avons travaillé nuit et jour pour gérer ce drame », dit-il, avant de démentir, une nouvelle fois, l’existence d’affrontements entre les forces de l’ordre et les populations sinistrées mécontentes de la lenteur des secours. « Cette information est dénuée de tout fondement. Vous pouvez le constater vous-même, il y a pas un soldat en arme à Al Hoceima. Il y a eu une manifestation, comme dans n’importe quel pays démocratique. Les gens réclamaient des tentes. Ce n’était pas une révolte mais une revendication ».
Evoquant le problème du non-respect des normes de construction, qui sont à l’origine de l’effondrement d’une quarantaine de logements en milieu urbain, le ministre a répondu : « Il est du devoir de l’Etat d’enquêter. S’il y a faute, la justice sera saisie ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *