Algérie : 300.000 enfants forcés de travailler

Environ 300.000 enfants sont astreints au travail en Algérie, sous l’effet de contraintes sociales liées notamment à leur appartenance à des milieux défavorisés, selon une enquête de terrain. Le chiffre de 300.000 enfants travailleurs, avancé par le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) en se basant sur en enquête menée conjointement avec le ministère algérien du Travail, est cependant en deçà de celui établi en 1999 par l’Union générale des travailleurs d’Algérie (UGTA) qui a mentionné un nombre de 1,3 million d’enfants travailleurs. L’enquête, dont fait état la presse algérienne, a révélé que sur un  échantillon de 2.146 enfants, âgés de 6 à 15 ans, dans 12 wilayas, 559, soit 26%, ont affirmé travailler.
Dans l’ensemble, 46 % des enfants travailleurs, concernés par l’enquête, ont ou bien abandonné leur scolarité ou bien n’ont jamais mis les pieds dans une classe.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *