Algérie : 75% des entreprises paient des pots-de-vin

La pratique de la commission occulte est quasi-systématique dans l’économie algérienne relève le rapport sur le développement dans le monde 2005 de la Banque mondiale (BM), rendu public mardi, et qui précise que 75%des entreprises algériennes interrogées reconnaissent verser des pots-de-vin.
La Banque mondiale souligne que ce « fléau » constitue un obstacle réel à l’investissement national et étranger. Le rapport, intitulé « Un meilleur climat de l’investissement pour tous », prend appui sur les enquêtes conduites auprès de plus de 30.000 entreprises de 53 pays en développement.
Les délits et la corruption peuvent aller jusqu’à doubler les coûts, explique la Banque mondiale qui indique que le prix de la corruption représente en moyenne 6% du chiffre d’affaires des entreprises en Algérie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *