Algérie : Abou El Abbas condamné à mort

L’ancien chef islamiste de la région algérienne de Sahara-Sahel, Mokhtar Belmokhtar, alias Abou El Abbas, a été condamné à mort par contumace par le tribunal criminel de Ghardaïa (sud), a-t-on appris jeudi de source judiciaire. Mokhtar Belmokhtar, 35 ans, qui était l’émir de la région Sahara-Sahel pour le Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC), avant son ralliement à Al Qaïda en septembre 2006, était jugé pour l’assassinat de 13 douaniers algériens en février 2006. Parmi les victimes figuraient notamment le directeur régional des douanes Khebouza Abdelkrim.  C’est la deuxième fois que Mokhtar Belmokhtar, un ancien d’Afghanistan, est condamné à mort par contumace. Patron de la contrebande de cigarettes de la région Sahel, il serait actuellement réfugié dans le nord du Mali, sa base arrière, dans l’attente du «feu vert» des autorités pour se rendre et bénéficier de la grâce prévue par les chartes sur la réconciliation nationale, selon la presse algérienne.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *