Algérie : des individus recrutant des jihadistes pour l’Irak arrêtés

Treize personnes, qui recrutaient des jihadistes pour l’Irak, ont été arrêtées dimanche par les services de sécurité dans la région d’El-Oued (900 km au sud-est d’Alger), ont rapporté lundi des journaux d’Alger. Neuf d’entre eux ont été placés samedi sous mandat de dépôt par le procureur de la république d’El-Oued pour adhésion à un groupe terroriste. La vaste région du Souf, région natale du numéro 2 du Front islamique du salut (FIS, dissous), Ali Belhadj et dont El-Oued est le chef-lieu, est considérée comme un berceau de l’islamisme radical en Algérie. Des dizaines de jeunes originaires du Souf ont fait partie des groupes armés islamistes algériens. Certains ont rallié récemment les rangs d’Al-Qaïda.
En mars, une vingtaine de jeunes d’El Oued, âgés de 20 à 30 ans, avaient rejoint les rangs de la branche d’Al-Qaïda au Maghreb, nouvelle appellation du Groupe salafiste pour la prédication et le combat (GSPC).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *