Algérie : indemnisations et laissés-pour-compte

Les perspectives de mise en oeuvre des mécanismes prévus dans le cadre de "la réconciliation nationale" en Algérie ont permis aux propriétaires de biens endommagés, lors des violences de la "décennie noire", de reposer le problème des dédommagements pour les dégâts causés aux biens, qui sont globalement évalués, de sources officielles, à quelque 20 milliards de dollars. Selon ces chiffres cités par le journal "Al Khabar", l’Etat a, depuis le début de la crise, pris en charge des aides financières aux victimes du terrorisme, soit quelque 200.000 personnes, dans le cadre des dispositions légales relatives aux réparations aux victimes, mais le problème du dédommagement des biens privés appartenant à des commerçants, à des exploitants  agricoles ou à des industriels, n’a pas été traité dans ce dispositif relatif aux dédommagements versés aux victimes du terrorisme.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *