Algérie : la grogne des gérants des stations-service

Les gérants des stations-service libres en Algérie ont décidé de maintenir leur mot d’ordre de grève pour le 7 février, après une séance de dialogue infructueuse avec la direction de la société publique Naftal, en charge de la distribution. La Fédération nationale algérienne des exploitants libres de stations-service (FNELSS) réclame la concession des stations gérées par contrat à durée indéterminée, en s’opposant à la nouvelle relation contractuelle que Naftal veut imposer à ses membres en ce qu’elle «porte atteinte aux droits acquis». Les gérants libres estiment que le nouveau contrat les conduira à une situation de précarité étant donné que sa durée est limitée, outre qu’il lèse leurs ayants droit en cas de décès ou d’incapacité des contractuels. Le PDG de Naftal a, en revanche, rejeté catégoriquement le système de la concession, faisant valoir qu’il s’agit d’un patrimoine public relevant de la compagnie de production Sonatrach et qui est «consacré par un arsenal juridique qui protège sa propriété».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *