Algérie : La liberté de culte en recul

L’Algérie a marqué un recul en termes de  liberté de culte, a souligné le département d’Etat américain relevant que la  Constitution du pays ne stipule pas explicitement la liberté religieuse et que  la loi limite la pratique d’autres religions autres que l’Islam. «En 2006, le gouvernement algérien a confiné les services religieux non  musulmans à des édifices spécifiques approuvés par l’Etat, et renforcé les  conditions pour l’enregistrement des organisations religieuses et a aggravé les sentences pour quiconque qui essaie de convertir des Musulmans», souligne le  département d’Etat dans son rapport annuel sur les libertés religieuses, rendu public vendredi.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *