Algérie : la violence continue

Deux militaires ont été tués par balles à un faux barrage, vendredi après-midi dans la région de Boumerdes (70 km à l’est d’Alger), par des terroristes, rapporte dimanche la presse algérienne.
Les victimes, un lieutenant et son chauffeur, qui circulaient dans une voiture banalisée, portaient des tenues civiles, ajoute la même source, qui indique que les terroristes avaient, après leur forfait, regagné le maquis. Les forces de sécurité ont entrepris des recherches pour retrouver les terroristes.
L’officier de l’armée, selon un journal algérien, était en possession d’un poste radio émetteur, qui a dû aider les terroristes à repérer les deux victimes et les intercepter par les terroristes, membres du GSPC (groupe salafiste pour la prédication et le combat), selon la même source.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *