Algérie : Les enseignants envisagent de porter plainte contre le ministère de tutelle

Un groupe d’une vingtaine d’enseignants contractuels algériens, qui poursuit une grève de la faim pour le 8ème jour en protestation contre le refus d’intégration de cette catégorie dans la fonction publique, a annoncé son intention d’intenter une action en justice contre le ministère de tutelle. La décision des grévistes de la faim, appuyée par un comité de solidarité formé d’organisations politiques et syndicales, intervient suite au rejet de leur dossier par la direction de l’éducation, qui les considère inéligibles au concours annuel destiné à pourvoir aux postes vacants dans l’enseignement, indiquent des responsables syndicaux.
Alors que l’état de santé de plusieurs grévistes de la faim s’est gravement détérioré, une directive émanant de la direction générale de la fonction publique leur a signifié le rejet de leurs dossiers en tant que postulants au concours de recrutement des enseignants prévu fin juillet, ce qui n’a fait que pousser à la radicalisation du mouvement de protestation.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *