Algérie : Pour Ali Belhaj, le boycott des élections législatives dénote le rejet du système

L’ampleur du boycott par le peuple algérien des élections législatives du 17 mai dernier, « exprime clairement le rejet par le peuple algérien du système politique en place », a affirmé l’ex-numéro deux du Front Islamique du salut (FIS-dissous), Ali Belhaj.
Dans une déclaration publiée jeudi par le journal "El Khabar", l’ex-dirigeant du FIS souligne que le scrutin s’est déroulé « dans des conditions extrêmement mauvaises, marquées par le verrouillage du champ politique, la persistance à occulter les solutions politiques à la crise sécuritaire et la négligence de la réforme économique ». Selon Ali Belhaj, le boycott par l’électorat de ce scrutin « exprime sans détour le refus du système politique et démontre l’échec de la réconciliation nationale décrétée unilatéralement et dont les dispositions n’ont pas reçu d’application sur le terrain».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *