Algérie : Report sine die du procès des assassins présumés de Lounès Matoub

Le procès des assassins présumés du chanteur kabyle Lounès Matoub, ouvert mercredi au tribunal criminel de Tizi-Ouzou, a été reporté à une date indéterminée pour «complément d’information , a annoncé la sœur du chanteur, Malika Matoub. «Le tribunal a ouvert l’audience, puis il s’est retiré pour décider de reporter le procès », a-t-elle précisé.
Elle a indiqué que les 50 témoins cités par la partie civile n’étaient pas présents à l’ouverture de l’audience. Ils n’avaient pas reçu leur convocation à temps. Lounès Matoub, chanteur revendicateur de la culture et identité berbères, avait été assassiné à 42 ans, le 25 juin 1998, par un groupe armé islamiste au lieu-dit Tala Bouinane, à 5 km de la ville de Tizi-Ouzou, à l’est d’Alger. Deux prévenus, Mohieddine Chenoui et Malik Madjnoune (bien Madjnoune), sont accusés d’avoir participé à cet attentat perpétré par un groupe de dix personnes, dont huit sont en fuite ou ont été tués par les forces de sécurité.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *