Algérie : Un commandant de l’armée tué dans l’explosion d’une bombe

Un commandant de l’armée algérienne à Aïn Rich, dans la wilaya de M’Sila (248 km au sud-est d’Alger), a été tué mardi dans l’explosion d’une bombe enfouie sous un cadavre, rapportent mercredi des journaux locaux.
Le groupe armé qui a perpétré l’attentat avait placé la bombe sous le cadavre d’un nomade, âgé de 71 ans, enlevé 48 heures auparavant et assassiné par balles.

Le commandant, dont l’identité n’a pas été révélée, a été tué sur le coup lorsqu’il a soulevé le cadavre du nomade. Cet attentat est l’œuvre du GSPC (Groupe salafiste pour la prédication et le combat), qui veut ainsi marquer son retour dans cette région gravitant autour des montagnes Boukhil, qui demeurent le repaire de prédilection des groupes armés, indique-t-on de mêmes sources.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *