Algérie : une bombe désamorcée à l’université de Batna

Une alerte à la bombe a été donnée lundi matin au centre universitaire du centre-ville de Batna (510 km à l’Est d’Alger) , amenant les services de sécurité à intervenir pour désamorcer l’engin, rapporte la presse algérienne. Après l’évacuation du personnel et des étudiants, les services de police scientifique ont pu neutraliser l’engin suspect dans le laboratoire de l’université. Il s’agit de la deuxième bombe à être découverte dans les locaux de la même université après le désamorçage, mardi dernier, d’un engin explosif similaire. Par ailleurs, un "repenti" a été condamné à 10 ans de prison ferme, par le tribunal criminel près la cour de Tizi Ouzzou, rapporte le journal "L’Authentique". Le mis en cause, qui appartenait au "Groupe Salafiste pour la Prédication et le Combat" (GSPC), n’a pas reconnu les chefs d’inculpation retenus contre lui, à savoir "vol qualifié, kidnapping et appartenance à un groupe terroriste". Il a, cependant, admis être monté au maquis en 1994 et y être resté jusqu’en l’an 2000, avant de décider de se rendre aux services de sécurité de Boumerdès (50 km à l’est d’Alger).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *