Amnesty international déplore les mauvais traitements infligés aux mineurs marocains en situation irrégulière en Espagne

Amnesty international a déploré les mauvais traitements infligés par la police espagnole aux immigrés marocains en situation irrégulière avant leur reconduction aux frontières. Dans un communiqué publié jeudi, Amnesty international affirme: «en Espagne, la police espagnole bat violemment les enfants marocains qui se trouvent en situation irrégulière à Sebta et à Melilia et leur inflige d’autres formes d’abus avant de les reconduire aux frontières marocaines». Le cas de ces enfants a été cité par ai parmi d’autres cas de racisme en Europe, à l’occasion de la journée internationale de l’élimination de la discrimination raciale.
Les droits des enfants doivent être un acquis relevant de la responsabilité de tous les gouvernements qui doivent s’employer à les protéger et à prendre des mesures concrètes pour en prévenir la violation, affirme cette ONG basée à Londres, appelant les gouvernements à combattre la discrimination raciale et à garantir que justice soit rendue aux victimes sur la base du respect des droits de l’homme pour tous.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *