Annajat : la police judiciaire ouvre une enquête

La police judiciaire de Rabat, sur ordre du Parquet, a ouvert une enquête concernant la plainte déposée contre Abbas El Fassi, ministre de l’Emploi, au moment des faits, par un petit groupe des victimes de cette mémorable arnaque. De sources bien informées, la police judiciaire a ainsi auditionné, hier mercredi 19 décembre, M. Hilali, l’un des plaignants alors que d’autres avaient été convoqués par les enquêteurs. C’est sur la base de ces auditions que la police judiciaire devra élaborer un rapport qui sera transmis au Parquet, lequel décidera des mesures à prendre.
Le nombre des victimes qui ont porté plainte jusque-là s’élève à quatre (deux de Rabat, une de Salé et un jeune de Taounate). Dans un entretien à ALM, Abdennebi Lehouassli, membre du Comité national de coordination des victimes d’Annajat, a appelé toutes les victimes de cette affaire à suivre l’exemple des plaignants et saisir la justice vu que, faute de récépissé, leur association ne saurait le faire de manière collective.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *