Appel à Ban Ki-moon pour lever le siège imposé aux femmes séquestrées à Tindouf.

Les participantes à un colloque international sur la contribution de la femme à la vie politique, organisé à Laâyoune, ont appelé le secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, à intervenir d’urgence pour la levée du siège imposé aux femmes séquestrées dans les camps Tindouf en vue de leur permettre de jouir de leurs droits politiques et sociaux. Dans une lettre, lue dimanche à l’issue de cette rencontre initiée par l’Association «Jawhara Assahra» pour la femme et l’enfant, les participantes ont exprimé leur inquiétude face aux conditions inhumaines qu’endurent les femmes sahraouies détenues en territoire algérien où elles subissent tortures et abus sexuels en violation des droits de l’homme. Elles ont en outre appelé à traduire en justice les responsables de ces crimes et exactions commis au vu et au su de la communauté internationale. Les participantes ont également souligné que la proposition d’autonomie des provinces du Sud constitue la meilleure solution pour le règlement du conflit artificiel qui n’a que trop duré autour du Sahara marocain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *