Appel à la préservation et au développement des droits de l’Homme

La Fédération des Associations et Unions des jeunes avocats au Maroc (FAUJAM) a appelé, dimanche à Rabat, à la préservation et au développement des acquis en matière des droits de l’Homme.
Un communiqué publié à l’issue du 1-er Congrès de la FAUJAM, organisé sous le thème "Ensemble pour la mise à niveau de la profession d’avocat et la consécration d’une justice réelle", indique que "tout abandon des acquis en matière des droits de l’Homme, ne servira nullement les aspirations du peuple marocain à l’établissement d’une société démocratique et moderniste". Il a également appelé au respect des libertés d’opinion et d’expression, à la consécration de l’indépendance de la justice, à l’harmonisation des lois nationales aux conventions internationales et à l’adoption de l’amazighité en tant que partie intégrante de l’identité marocaine. Le communiqué a de même réitéré la position constante des jeunes avocats vis-à-vis de la question de l’intégrité territoriale du Royaume et appelé à œuvrer pour la récupération de Sebta et Mellilia et des autres présides occupés, ainsi que pour la libération de tous les détenus marocains à Tindouf, en Algérie. La Fédération des Associations et Unions des jeunes avocats a également réitéré la condamnation des attentats terroristes perpétrés à Casablanca, estimant que ce phénomène doit être abordé à travers une approche globale.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *