Appel à une « instance nationale pour la vérité et la restitution des fonds détournés »

L’Instance nationale de défense des biens publics a appelé à la création d’une « instance nationale pour la vérité et la restitution des fonds détournés » afin de jeter la lumière sur « tous les crimes économiques et sociaux » et informer l’opinion publique des sommes dilapidées. Lors d’une conférence, mercredi à Rabat, l’Instance, qui a annoncé avoir adressé une lettre au Premier ministre à ce sujet, a lancé un appel pour la suppression des juridictions d’exception et à la dynamisation du rôle de la Cour des comptes et des Conseils régionaux, en plus de l’activation de la loi sur la déclaration du patrimoine. L’Instance, qui célèbre la Journée nationale de protection des deniers publics sous le signe « Non à l’impunité pour préserver les fonds publics », a jugé « impératif » la réduction des hauts salaires et l’annulation du système des privilèges « fondé sur le clientélisme et le favoritisme » et la création d’un système national d’audit, outre la modernisation de l’arsenal juridique de contrôle des finances. Dans sa lettre, l’Instance souligne que « la non-condamnation des responsables de détournements de deniers publics » est contraire aux conventions internationales relatives aux droits humains et économiques.
« Le phénomène de dilapidation des deniers publics ne date pas d’aujourd’hui, mais il s’est aggravé depuis des décennies », a estimé l’Instance, soulignant la nécessité d’amender les textes de loi et de mettre en place des mécanismes de contrôle efficaces. L’Instance nationale de défense des biens publics a été créée en 2001 à l’initiative d’organisations politiques, de jeunes, de syndicats et de droits en vue de sensibiliser les citoyens et les responsables à la gravité du « détournement et de la dilapidation des biens publics » et les inciter à multiplier les efforts pour les protéger.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *