Appel au blocage des produits marocains dans les ports andalous

Des agriculteurs et éleveurs du sud de l’Espagne ont appelé mercredi, les producteurs de fruits et produits horticoles d’Almeria (sud) à bloquer, au cours de la semaine prochaine, les ports de l’Andalousie pour empêcher l’entrée des produits agricoles marocains destinés aux marchés européens. Cette action vise à protester contre les éventuelles « concessions » que pourrait accorder la Commission européenne à Rabat concernant le volet agricole de l’accord d’association entre le Maroc et l’Union européenne, a précisé le secrétaire général de la Coordination des agriculteurs et éleveurs de bétail du sud de l’Espagne (COAG-Almeria), Antonio Oliver, dans une déclaration à l’agence « Europa press ». Si leurs revendications pour le rétablissement des licences d’importation des produits agricoles marocains ne sont pas satisfaites, les producteurs de fruits et produits horticoles d’Almeria se verront obligés de bloquer les ports d’Algesiras, de Cadiz et d’Almeria pour empêcher l’entrée des produits en provenance du Maroc, a menacé M. Oliver. Réagissant aux menaces de la COAG, le président de la communauté des municipalités de la région de Gibraltar, Miguel Manella Guerrero, a exprimé son refus du blocage des produits marocains au port d’Algesiras. On est contre l’usage du port d’Algesiras comme moyen de pression, a ajouté M. Guerrero dans un communiqué rendu public, mercredi, par « Europa press ». Le blocage du port d’Algesiras aura de graves répercussions sur l’économie de la région de Gibraltar, a-t-il précisé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *