Arrestation d’un autre groupe de salafistes à Salé

Neuf nouveaux membres de la Salafia Jihadia accusés dans le cadre de la loi anti-terroriste ont été arrêtés par la PJ de Salé. Selon les premiers éléments de l’enquête, les mis en cause sont impliqués dans les attentats du 16 mai et se préparaient à commettre d’autres actes terroristes. Pour venir en aide aux familles des membres déjà condamnés pour les actes de Casablanca et prendre en charge les besoins de celles des Marocains tombés en Afghanistan, ils se basaient sur une collecte d’argent sous le signe du Jihad. Ils s’attaquaient à l’aide d’armes blanches à des passants qu’ils dépouillaient de leurs biens. Selon le rapport de la police, tous les membres de ce groupe ont effectué des stages paramilitaires à la forêt de Maâmora sous l’égide de Abdelwahab Rafiki, alias Abou Hafs, Mohamed Fizazi et Hassan Kettani, qui purgent actuellement une peine de 30 ans chacun. Les neuf membres ont été présentés lundi 3 novembre devant la Cour d’appel de Rabat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *