Arrestation d’un rédacteur en chef en Jordanie

Les autorités jordaniennes ont arrêté le rédacteur en chef d’un hebdomadaire à sensation pour avoir publié un éditorial accusant le gouvernement de corruption, a annoncé lundi le propriétaire du journal. « Hachem Al-Khalidi a été arrêté dimanche par le procureur d’etat du tribunal de sécurité », a déclaré à Reuters taj-Edin Hroub. L’arrestation de khalidi est survenue au lendemain de celle de la seule femme jamais élue au parlement d’amman, Roujan Faïssal, pour des charges similaires – « atteinte à l’honneur de l’État et de ses dirigeants ».
Dans un éditorial publié le 11 mars, khalidi accuse le gouvernement de collusion politique au sujet de l’augmentation des primes d’assurance automobile.
Cette affaire était également au centre de la dernière manifestation publique de Faïssal.
khalidi est le troisième journaliste arrêté en vertu du sévère code pénal mis en place l’an dernier par le gouvernement après la dissolution du parlement. les journalistes peuvent désormais être emprisonnés, ils sont passibles d’amendes plus élevées et sont soumis à des contraintes plus fortes concernant le contenu de leurs articles. Faïssal, qui avait accusé le gouvernement de favoriser la corruption, a entamé dimanche 17 mars une grève de la faim pour protester contre son maintien en détention.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *