Asharq Al-Awsat bien embêté

Autre embarras, celui du quotidien londonien Asharq Al-Awsat. Ce dernier s’est vu opposer un démenti cinglant de la part du président libanais Emile Lahoud quant à l’information publiée dimanche par le journal selon laquelle il aurait été la cible d’une tentative d’assassinat à Monte-Carlo où il passait des vacances à l’occasion des fêtes de Noël et de fin d’année. (Dans son édition du lundi, le quotidien mentionne la ville française de Nice). Le communiqué de la présidence a qualifié cette information de « dénuée de tout fondement ». Asharq Al-Awsat, qui a reproduit les grandes lignes du communiqué, s’est confondu en excuses, en réitérant sa « considération » à l’égard du chef de l’Etat libanais.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *