Association Lalla Salma de lutte contre le cancer : Elaboration d’un plan national

Association Lalla Salma de lutte contre le cancer : Elaboration d’un plan national

Son Altesse Royale la Princesse Lalla Salma a présidé, samedi à Rabat, une réunion du Conseil scientifique de l’Association Lalla Salma de lutte contre le cancer (ALSC), en présence des membres du Conseil d’administration de l’association et des présidents des sections régionales de l’association. Le conseil scientifique a pour rôle de définir la stratégie d’action de l’association. Il est composé d’éminents professeurs marocains et internationaux dont le professeur Jean- Bernard Dubuisson (Suisse),  le professeur Peter Harper (Royaume Uni), le professeur David Khayat ( France) et autres professeurs spécialisés dans le domaine. Après avoir étudié vendredi les différentes réalisations de l’ALSC, le conseil scientifique a félicité Son Altesse Royale la Princesse Lalla Salma pour sa vision, son dévouement et son abnégation. Le conseil n’a pas manqué de souligner la qualité et l’importance des réalisations de l’Association depuis sa création en novembre 2005. Ce dernier a présenté différentes recommandations en appuyant certains des grands axes stratégiques qui ont déjà été adoptés. Parmi ceux-ci figurent l’élaboration du plan national de prévention et de contrôle du Cancer, la lutte contre le tabac, le dépistage des cancers du sein et du col de l’utérus et l’importance de la formation du personnel impliqué dans la lutte contre le cancer, à travers le développement d’un curriculum adapté à l’évolution actuelle. Le conseil s’est engagé à cette occasion à appuyer la recherche scientifique et la formation dans le domaine du cancer. Il recommande l’organisation d’un symposium international sur le thème de «L’élaboration d’un plan national du cancer dans un pays en développement». «L’élaboration d’un plan national de lutte contre le cancer a été au centre de la réunion du Conseil Scientifique de l’ALSC .Il   s’inscrit dans le cadre de la mise en oeuvre d’une recommandation faite en 2005 par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), appelant tous les Etats membres à élaborer des politiques nationales dans le domaine de la lutte contre le cancer», a précisé le professeur Moulay Tahar Alaoui, président du Conseil scientifique de l’ALSC et président du conseil national de l’ordre national des médecins.  M. Alaoui a également indiqué que l’ALSC supervise la mise en œuvre d’un programme de lutte contre le tabagisme en partenariat avec le ministère de la Santé, le ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et avec le soutien de nombre de conseils régionaux.  Par ailleurs, M. Alaoui a mis l’accent sur l’importance d’un diagnostic précoce du cancer pour en limiter les effets notamment les cancers du sein et du col de l’utérus.  Ils touchent à eux seuls 50 % des personnes atteintes de cette maladie au Maroc.  Le plan d’action de l’association vise également la réduction des frais médicaux, le rapprochement des services médicaux des patients et l’encouragement de la recherche scientifique et de la formation continue au profit des cadres médicaux et paramédicaux. Pour sa part, le professeur David Khayat, chef du service d’oncologie médicale à l’hôpital La Pitiè-Salpêtrière (France) et membre du conseil scientifique de l’ALSC a salué les efforts déployés par
le Maroc dans ce domaine, estimant que «le Royaume se trouve aujourd’hui au premier rang des nations engagées dans la lutte contre le cancer avec des réalisations exceptionnelles et des perspectives pour les années à venir extrêmement intéressantes». Soulignant l’importance des campagnes de sensibilisation et d’éducation pour la prévention et le dépistage précoce du cancer, M. Khayat a réitéré l’appui du conseil scientifique au projet « Collèges, lycées et entreprises sans tabac», lancé par SAR la Princesse Lalla Salma.
«Le cancer tue plus que la tuberculose, le sida et le paludisme réunis» a-t-il indiqué. De son
côté, le professeur Jean-Bernard Dubuisson, médecin-chef du service de gynécologie et de médecine de la reproduction aux Hôpitaux Universitaires de Genève (Suisse), a mis en exergue les différentes réalisations accomplies par l’ALSC depuis sa création en novembre 2005, notamment la construction de Centres d’oncologie et de maisons de vie dans différentes régions du Royaume.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *