Attentats de Casablanca : Remise en liberté d’un suspect algérien

La juge espagnole Teresa Palacios a ordonné mercredi la remise en liberté d’un Algérien détenu en Espagne depuis le 29 avril dans le cadre de l’enquête sur les attentats de Casablanca, au Maroc, qui ont fait 45 morts le 16 mai 2003, selon des sources judiciaires. Ce suspect, identifié comme Mohammed Berzizoui, avait comparu lundi devant la magistrate de l’Audience nationale (principale instance pénale espagnole), niant un « quelconque lien » avec les attentats de Casablanca. Il avait été arrêté à l’aéroport de Barcelone (Catalogne, nord-est) en provenance de Turquie, à la demande du juge Baltazar Garzon. Le juge Garzon a ouvert une enquête pour savoir si les auteurs de ces attaques avaient des liens avec des réseaux terroristes en Espagne, où des attentats à l’explosif contre des gares de la région de Madrid ont fait 191 morts et plus de 1.900 blessés, le 11 mars.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *