Attentats de Madrid : un autre Marocain interpellé

Le Marocain Fayçal Allouch a été interpellé mercredi à Madrid sur ordre du juge Garzon dans le cadre de son enquête sur une cellule islamiste qui avait l’intention de faire exploser plusieurs bâtiments symboliques de Madrid, a-t-on indiqué de source de la lutte anti-terroriste. Allouch, né en 1970 au Maroc, avait été interpellé le 21 mars puis relâché le 5 mai sur ordre du juge Juan del Olmo dans le cadre de l’enquête sur les attentats du 11 mars qui ont fait 191 victimes à Madrid, selon la même source. L’homme, qui avait été soupçonné de collaboration présumée avec les auteurs présumés des attentats du 11 mars, a été interpellé mercredi à Villaverde. Cette interpellation porte à 14 le nombre de personnes interpellées dans le cadre de l’opération Nova II sous les ordres du juge Baltasar Garzon, de l’Audience nationale. 12 ont été placées mardi en détention provisoire et 1 mis hors de cause.
Elles sont soupçonnées d’appartenir à un groupe radical qui envisageait de commettre des attentats contre des gares madrilènes et des bâtiments tels que le stade de football Santiago Bernabeu. Ces islamistes intégraient, selon Garzon, une « cellule de second niveau appelée à se substituer » à un premier groupe de 17 islamistes démantelé mi-octobre au cours de l’opération Nova I, et qui aurait eu l’intention de commettre un attentat contre l’Audience nationale. Ce premier groupe avait été formé en prison entre 2001 et 2003 sous les ordres d’un Algérien, Mohamed Achraf, actuellement sous «écrou extraditionnel» en Suisse à la demande de la justice espagnole.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *