Attentats en Andalousie

Attentats en Andalousie

Deux bombes déposées dans des hôtels d’Alicante et de Benidorm, sur la côte méditerranéenne de l’Espagne, ont fait plusieurs blessés mardi, indiquent les autorités, précisant qu’un avertissement de l’organisation séparatiste basque ETA avait précédé les explosions. «Il semble qu’à l’hôtel Bahia (Alicante) il y ait quatre blessés qui ne sont pas dans un état grave parce que l’hôtel avait été évacué», a déclaré Juan Cotino, représentant du gouvernement central dans la région de Valence. «A Benidorm, il semble qu’il y ait quatre blessés légers», a-t-il ajouté. Les images diffusées par la télévision locale montrent de la fumée s’échappant de l’établissement d’Alicante, situé sur le front de mer. Les forces de l’ordre avaient auparavant confirmé qu’un journal nationaliste basque avait été informé par l’ETA de la présence de deux engins explosifs dans des hôtels de la côte méditerranéenne fréquentés par de nombreux touristes. L’avertissement transmis à 09h00 GMT (11h00 heure de Paris) annonçait les explosions pour 10h30. «Elle a explosé 20 minutes plus tôt que prévu», a indiqué un représentant de la municipalité de Benidorm. La police avait fait savoir auparavant qu’ETA, le groupe armé le plus actif d’Europe de l’Ouest, avait indiqué à un journal nationaliste basque avoir posé deux bombes dans des hôtels d’Alicante et Benidorm, deux stations balnéaires de la côte Est espagnole. Le mouvement séparatiste s’en est pris à plusieurs reprises au secteur touristique ces dernières années. Depuis 1968, l’ETA est responsable de la mort de 841 personnes au total.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *