Aucun lien entre l’arrestation d’islamistes et les législatives

Le ministre de l’Intérieur Driss Jettou a exclu lundi à Rabat «tout rapport» entre les récentes arrestations d’islamistes intégristes et le scrutin législatif prévu le 27 septembre. La vague d’arrestations a été opérée au mois d’août parmi des membres du réseau islamiste extrémiste de la Salafia Jihadia qui agissaient dans les quartiers pauvres des grandes villes. Selon un responsable proche des services de sécurité, un total de 40 islamistes intégristes ont jusqu’ici été arrêtés dans le cadre du démantèlement de ce réseau. «Il n’y a absolument aucun rapport entre notre action et les préparatifs des élections législatives», a déclaré M. Jettou lors d’une conférence de presse consacrée aux préparatifs de la consultation populaire. «Notre action, qui a demandé de longs mois d’investigation, ne doit rien au hasard et s’inscrit dans la durée», a ajouté le ministre, indiquant que la lutte contre les réseaux intégristes «ne vise ni l’Islam ni les mosquées» au Maroc. «Notre pays est et restera un grand bastion de l’Islam tolérant et moderne et nous sommes des Musulmans fiers de l’être» mais, a-t-il poursuivi, le Maroc «n’est pas un pays à islamiser».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *