Bank Al-Maghrib : Un taux d’inflation de 2,7 % en 2008

Bank Al-Maghrib suit de près l’évolution des différents facteurs pouvant affecter l’inflation, qui devrait atteindre 2,7 % à fin 2008, soit «un niveau sensiblement supérieur» au taux de 2,2 %  prévu initialement, a indiqué son gouverneur, Abdellatif Jouahri. La Banque centrale suit ainsi l’évolution des prix des hydrocarbures et des produits alimentaires de base et leur impact sur le système de compensation, notamment des produits pétroliers, les salaires et le rythme de croissance des crédits, a précisé M. Jouahri devant la 2-ème réunion du Conseil national du crédit et de l’épargne (CNCE), ajoutant que de «nombreuses incertitudes persistent sur l’évolution de ces éléments». Les effets de la hausse des prix internationaux des hydrocarbures et des produits alimentaires sur l’inflation au Maroc sont «partiellement amortis par l’évolution de notre taux de change, indexé à 80 % sur l’Euro, et par le système de compensation, qui atténue dans une large mesure, à travers le budget de l’Etat, leur impact sur le consommateur», a-t-il estimé. Il a indiqué que Bank Al-Maghrib travaille à la mise en place d’outils didactiques pour faciliter la compréhension des dynamiques de l’inflation, notamment l’écart entre la perception de l’inflation par le grand public et sa mesure telle qu’elle ressort des indices officiels.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *