Berlin ne fournira plus de renseignements au procès El-Motassadeq

Les autorités allemandes ne fourniront plus de renseignements au procès du Marocain Mounir El-Motassadeq, rejugé à Hambourg, dans le nord du pays, pour complicité dans les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, selon un courrier lu mardi devant la Cour d’appel de cette ville. La transmission de renseignements allemands irait à l’encontre des « intérêts supérieurs de la sécurité de la République fédérale », affirment la Chancellerie et le ministère de l’Intérieur dans deux courriers identiques.
En décembre 2003, la police criminelle fédérale allemande (BKA) avait transmis à la Cour de Hambourg un témoignage écrit à décharge pour El-Motassadeq. Selon les affirmations de l’auteur de cette déposition, dont le nom n’a pas été révélé, le Marocain ne faisait pas partie des quatre membres de la cellule du réseau terroriste Al-Qaïda à Hambourg, qui étaient les seuls à être au courant des projets d’attentats.
El-Motassadeq avait été condamné en février 2003 à 15 ans de réclusion criminelle pour complicité dans les attentats et participation à une organisation terroriste. En mai dernier, la Cour fédérale de justice avait cassé l’arrêt et ordonné un nouveau procès. La haute juridiction avait mis en exergue le refus des autorités américaines de transmettre des éléments de grande importance.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *